user_mobilelogo

Parfois on a besoin de quelqu’un pour ouvrir nos portes… Parfois on est tellement désorienté, fatigué, perplexe, qu’on ne retrouve plus son propre chemin… On piétine à l’intérieur de soi. On sait qu’au fond de nous, il y a des chemins, des puits de vie et d’énergie et de ressources, mais on est arrivé à une étape, où – pudiquement dit – l’arbre cache la forêt. On fixe l’arbre – qui est à ce moment-là mort, pourri, inutile. Et on ne sait comment le contourner, pour aller plus loin. C’est là qu’il est bon d’avoir quelqu’un qui nous guide sur nos chemins à nous. Qui propose de nouvelles clés pour ouvrir nos portes. Des clés qui reposent au fond de nous. Des clés que notre corps, nos gestes, nos mots en suspens proposent. Il est là, les voit, les entend, les saisit et nous les proposent en retour – tranquille, attentif, bienveillant. Il invite à regarder notre main, à écouter notre verbe, à sentir nos tripes. À nous ensuite d’utiliser ces clés, nos clés, pour aller plus loin, et mieux. Merci! (Isabel, décembre 2016)

Serge Weber sur LinkedIn